Le champion de Belgique Merlier le plus rapide à l’Atomium


Après un départ ensoleillé dans le parc du Cinquantenaire, un final humide a suivi avec l’inévitable sprint du peloton sur la place de Belgique. Le champion belge Merlier était clairement le plus fort. Il est arrivé devant Ballerini et Bouhanni.

Comme les années précédentes, la Brussels Cycling Classic a commencé dans le cadre magnifique du parc du Cinquantenaire. Sous le soleil et sous un ciel bleu, 5 coureurs ont pu faire l’attaque décisive après seulement 4 km de course : J. Duval (AG2R La Mondiale), J. Sütterlin (Team Sunweb), L. Vliegen (Circus – Wanty Gobert), C. Beullens (Sport Vlaanderen – Baloise) et J.W. Van Schip (BEAT Cycling Club). Le peloton s’est laissé aller assez vite, un coureur est parti seul en contre-attaque et a finalement pu rattraper les échappées : J. Van Den Brande (Tarteletto – Isorex). Un groupe de tête de 6 coureurs colorait les premières heures de course.

Le peloton est resté calme longtemps. Le groupe de tête avait une avance maximale d’environ 5 minutes. La situation s’est enlisée et l’écart s’est légèrement réduit. Les pentes du territoire de Beersel ont provoqué des actions car les cavaliers ont essayé d’échapper sur l’Alsemberg et sur le Menisberg. Les contre-attaques ne sont jamais allées loin et le peloton a rattrapé le groupe de tête à environ 20 km de l’arrivée.

Sur la dernière pente de la journée, le Keperenberg, une ultime tentative d’attaque a suivi : J. Philipsen (UAE Team Emirates), A. De Gendt (Circus – Wanty Gobert) et I. Van Wilder (Team Sunweb) ont pu obtenir un petit écart, mais Deceuninck – Quick-Step ne l’a pas laissé faire. À 8 km de l’arrivée, l’histoire des derniers attaquants était terminée et le peloton se préparait pour le sprint du peloton.

Sous la pluie battante, le champion de Belgique Tim Merlier (Alpecin – Fenix) a sprinté vers la première place. Merlier a été plus rapide que Davide Ballerini (Deceuninck – Quick-Step) et Nacer Bouhanni (Arkéa-Samsic).