Brussels Cycling Classic : tradition et innovation


La course Paris-Bruxelles s’est courue la première fois en 1893, un an après la doyenne des classiques cyclistes Liège-Bastogne-Liège. Malgré sa richesse historique, Paris-Bruxelles ne figure pas sur la liste des prestigieuses classiques dont font partie le Tour des Flandres, Paris-Roubaix et Milan-San Remo. Pourtant, le palmarès est tout aussi impressionnant. Pas moins de 13 champions du monde et de nombreux autres grands noms de l’histoire du cyclisme ont remporté cette course comme Briek Schotte, Rik Van Steenbergen, Rik Van Looy, Felice Gimondi, Eddy Merckx, Roger De Vlaeminck, Rolf Sorensen, Frank Vandenbroucke, Robbie McEwen et Tom Boonen.

Découvrez ICI la riche histoire de la course Paris-Bruxelles !

Avec la Brussels Cycling Classic, nous voulons perpétuer cette riche tradition tout en l’adaptant au cyclisme de demain. Étant donné que l’UCI veut modifier le calendrier international pour ne pas trop surcharger les coureurs, la distance devait être limitée à 200 kilomètres.

Le deuxième facteur important qui explique la raison pour laquelle la course Paris-Bruxelles a été rebaptisée « Brussels Cycling Classic » est simple : Bruxelles.

La course de Bruxelles

Le cyclisme s’internationalise de plus en plus et c’est pour cette raison que nous voulons apporter à la Brussels Cycling Classics la notoriété qu’elle mérite. Nous ne pouvions pas imaginer de plus beau décor que Bruxelles, capitale de la Belgique et de l’Europe. Nous voulons faire de la Brussels Cycling Classic la course de Bruxelles et montrer la beauté de cette ville au monde entier.

L’imposant arc de triomphe du parc du Cinquantenaire est un décor de rêve pour le départ de la course. Les derniers kilomètres empruntent les larges boulevards Reyers et Lambermont, passent par le château de Laeken, la Tour chinoise et la station Roi Baudouin. Et évidemment, c’est au pied du monument bruxellois le plus célèbre qu’aura lieu l’arrivée : l’Atomium.